Parentalité·Terre Happy !

[Zéro Déchet] Une fête d’anniversaire sans bobo et (presque) sans déchet

Une fête d'anniversaire sans bobo & sans déchet.jpg

Aujourd’hui est le jour où ma Fidouce a fêté pour la première fois son anniversaire avec ses camarades de classe : 4 bougies à souffler, un gâteau au chocolat à savourer, des bonbons à partager et je l’espère… un beau souvenir d’enfance à garder !

Pour l’occasion j’ai fait un gâteau au chocolat végétalien et acheté des bonbons sans gélatine et en vrac (donc sans emballage ♻). La professeur et l’Atsem étaient curieuses de goûter à un gâteau sans œuf et sans produit laitier et elles voulaient aussi savoir quels bonbons j’avais acheté et surtout où je les avais trouvé… alors je me suis dit que ce serait (peut-être) une bonne idée de partager avec vous les coulisses de notre aventure afin de vous livrer les petits secrets (de polichinelle) d’une joyeuse fête sans faire trop de déchets ni de bobos inutiles aux meilleurs amis de nos enfants : les animaux.

À la fin de ce billet, quelque soit votre régime alimentaire actuel, vos convictions ou vos opinions… vous allez vous aussi pouvoir opter très facilement (si vous le voulez) pour des bonbons sans gélatine, sans emballage et même faire un gâteau hyper fastoche sans aucun ingrédient issu de l’exploitation animale… du moins je l’espère 🙂

1/ L’achat de bonbons végéta*iens (sans gélatine).

[Avant de blablater sur les bonbons, je précise quand même que j’ai bien conscience qu’un bonbon reste un bonbon : une friandise très sucrée, édulcorée et colorée… même bio et/ou vegan, ce n’est donc pas un « aliment » indispensable à notre santé (au contraire). Pour notre part, nous essayons donc de modérer leur consommation 🙂 ].

Les sucettes ou bonbons durs (type « arlequin » de chez Lutti ou Chupa Chups) ne contiennent naturellement pas de gélatine mais les bonbons « caoutchouteux » (type « crocodile » de chez Haribo) contiennent un gélifiant (d’origine animale ou végétale).

Il existe plusieurs alternatives naturelles et saines à la gélatine (gélifiant issu d’os, de peau et de cartilage d’animaux), notamment l’agar-agar (E406 – algue), la pectine (pépins et zestes de groseilles, pomme, coing et agrumes), la gomme de guar (E412 – graine de légumineuse)… je constate avec vous que, pas tous les ingrédients en « E » ne sont « mauvais »… prenons l’agar-agar (E406) qui est un bon exemple de gélifiant 100% végétal, sain et naturel puisqu’il est issu d’une algue (les algues ont bien souvent une texture naturellement gélifiée) et ne contient presque pas de calorie mais est (parait-il) très riche en minéraux. Les asiatiques l’utilisent fréquemment dans leurs recettes, c’est leur gélifiant attitré ! L’agar-agar remplace donc la gélatine dans les bonbons, les bavarois, les gelées…  mais également les œufs dans les flans. J’ai d’ailleurs commencé à l’utiliser pour mes flans maison bien avant de songer à devenir végé  😉

  • Pour vous aider à faire vos achats de friandises sans gélatine… j’ai trouvé cet article qui liste un bon nombre de bonbons végétaliens que l’on trouve dans tous les supermarchés et qui ne contiennent pas d’ingrédient d’origine animale. Il existe même des bonbons sans gélatine chez Haribo… Oui, oui, les célèbres Dragibus ne contiennent pas de gélatine ! Voyez comme vous vous régalez déjà de bonbons végétaliens sans même le savoir 🙂 alors ne venez pas me dire que c’est compliqué : « Ces bonbons archi-connus et naturellement végétaliens » (VegActu).
  • Et si cela vous intéresse, j’ai aussi trouvé ce billet de Maman Vegane qui énumère la liste de gâteaux/ biscuits végétaliens que l’on trouve également en grande-surface… ici aussi vous allez être étonnés de découvrir le nombre de biscuits végétaliens que vous consommez peut-être déjà sans même le savoir 😉 :  « Biscuits végétaliens disponibles en supermarché » (Blog Maman Vegane).

Note : Certains de ces biscuits végétaliens contiennent de l’huile de palme issue d’agriculture conventionnelle et bien souvent raffinée, raison pour laquelle ils ne sont certainement pas labelisés « vegan » (en raison de la déforestation massive pour les palmiers, l’huile de palme nuit mortellement aux populations d’orang-outans et de pleins d’autres espèces des jungles Indonésiennes et Malaisiennes). L’huile de palme peut être aussi un ingrédient des produits certifiés « bio » et « vegan ». Dans ce cas, il est fort probable  que les plantations de palmiers destinés aux produits bio et vegan soient règlementées afin de répondre aux normes des labels BIO, Vegan et Fairtrade (je n’ai pas la science infuse… alors si vous avez des infos concernant l’huile de palme BIO, Vegan et Fairtrade, vous pouvez bien évidement les partager au plus grand nombre en commentaire en bas de ce billet 😉 ). Dans le doute, pour des raisons éthique et écologique, à la maison, nous préférons limiter au maximum notre consommation d’huile de palme (et ce, bien avant de devenir végé… c’était peut-être le signe d’un début de cheminement 😉 qui sait ? )

Pour cette fête d’anniversaire que j’ai souhaité la plus éthique et la plus écologique possible, j’ai donc opté pour des bonbons sans gélatine mais aussi sans emballage.

Vous vous demandez donc où est ce que j’ai pu dénicher des bonbons sans gélatine et sans emballage 🙂 et bien figurez vous que chez IKEA ils en vendent de très variés et en vrac et ils ont même les célèbres Jelly Beans ! On a donc pu remplir notre petit sac à vrac de bonbons sans gélatine… et c’est ainsi que l’on a très facilement réussi notre challenge :  sans bobo et sans déchet 🙂

Note : il doit très certainement en avoir dans d’autres enseignes. J’en ai d’ailleurs vu dans un magasin bio, mais il n’y avait qu’une seule variété de bonbon et j’avais déjà acheté mon sac de bonbons chez Ikea.

Joyeux anniversaire à ma Fidouce(2).jpg
Mes préférés 🙂
Joyeux anniversaire à ma Fidouce(3).jpg
1,20€ les 100g (soit 12€ le kg)

–> Si vous vous demandez pourquoi vouloir éviter les bonbons à base de gélatine, je vous ai trouvé cette courte vidéo : « ce qu’il se cache derrière les bonbons à la gélatine… » (Huffpost / Le Monde).

–> Si vous vous demandez pourquoi vouloir acheter « sans emballage » j’ai trouvé cette courte vidéo : « pourquoi faut-il produire moins de déchets ? » (1 jour, 1 actu). Sans vouloir être tatillon, j’ai une petite réserve sur l’exemple donné par le gentil monsieur qui parle dans la vidéo : « acheter un gros pot de crème fraiche plutôt qu’un petit ». L’idée d’acheter en plus grand conditionnement ou en vrac plutôt qu’en petit pot/ sachet individuel, je suis complètement d’accord MAIS là où je tic un peu c’est sur le contenu du contenant de l’exemple. Sachant que la crème fraiche est un produit alimentaire pas indispensable à notre santé (et sans doute même nocif) et très polluant (au risque de me répéter : l’élevage est le plus gros polluant devant tous les transports réunis) il serait plus judicieux que ce monsieur cite un autre exemple du genre « acheter ses légumes, céréales et légumineuses en vrac dans des sacs en papier ou en tissus plutôt que de les acheter emballés ou sur-emballés » ou alors inciter les gens à se diriger vers les alternatives végétales aux produits laitiers et carnés. Peut-être prendrais-je le temps, un jour, d’écrire plus en détail sur la démarche « Zéro déchet » (mouvement que je trouve pertinent et positif que nous essayons nous même d’appliquer à la maison)… mais, sans vouloir juger ni faire de leçon à qui que ce soit (vu mon imperfection tant en matière de ZD ou de véganisme, je suis très mal placée pour le faire 😀 et puis, je n’en vois pas l’intérêt… c’est juste un questionnement), je ne comprend pas très bien le fait d’acheter de la viande ou des produits laitiers dans des « tup-tup » ou des bocaux pour éviter les emballages (= déchet visibles)… sachant que l’élevage cache une montagne de déchets invisibles et de pollution (et là, je ne parle même pas de l’inutilité vitale d’une alimentation carnée et/ou lactée, de l’éthique animale ou du partage des ressources alimentaires, mais seulement du côté « écologique »). Bien que partisane du « chaque petit geste compte », pour moi le contenu compte tout autant que le contenant, alors si le contenu pollue plus que le contenant, ça me parait être un effort qui s’annule (mais ce n’est que mon point de vue personnel et actuel que j’ose partager avec vous). Je pense que les mouvements « vegan » et « zéro déchet » sont des démarches très positives qui devraient certainement se complémenter si l’on vise à agir pour une planète plus verte et un monde plus juste pour tous (y compris les animaux). –> Me questionnant sur cette « incohérence » et en lisant de plus un plus de blogs Zéro Déchet pour y trouver des réponses mais également pour avancer dans la démarche ZD, je me suis pas mal retrouvée dans la philosophie de ce billet de  Moe (créatrice du blog « la cabane de Moe ») : « Du zéro déchet à une alimentation végétale ».

–> Pour savoir pourquoi je pense qu’il est préférable de végétaliser au maximum son alimentation, je vous invite à lire mon billet : « Pourquoi végétaliser son alimentation ».

2/ Le gâteau d’anniversaire végétalien.

Les enfants et ma fille l’ont souhaité au chocolat (comme je les comprends 🙂 ) alors je me suis exécutée… et notre gâteau a apparemment eu du succès (à ce que m’ont dit la maîtresse et l’Atsem) :

NB: Cette recette n’est pas de moi, je l’ai épinglé sur Pinterest, elle est en anglais américain, les mesures sont donc en « Cups » et en « Cuillères », j’ai cette mesure sur mon verre doseur, je n’ai donc pas eu besoin de convertir en grammes… et j’ai également un jeu de 5 cuillères-mesures (1 T, 1tsp, 1/2 tsp, 1/4 tsp et 1/8 tsp), ce qui me facilite sans doute la tache pour réaliser les recettes américaines. Si après vérification vous n’avez les mesures en « cup » sur votre verre, je vous ai trouvé cette page qui pourrait peut-être vous aider : « Convertir les cup, tbsp et tsp en grammes et millilitres ! »

–> Lien direct vers la recette : Best Chocolate Cake (Krysta Howell Photographie)

Je réalise ce gâteau sans la ganache et il est quand même très bon 😉

Ce n’est bien évidement pas le seul gâteau vegan qui existe dans ce bas monde, il y en a pour tous les goûts et pour tous les niveaux… allez donc faire un tour sur : www.vegemiam.fr 🙂 vous y trouverez au moins une recette qui vous donnera envie de vous lancer !

Il y a aussi cet autre gâteau au chocolat que j’aime bien faire tant il est simple à réaliser (avec ou sans glaçage il est très bon) et n’hésitez pas à essayer les autres recettes de Jean-Philippe, c’est à chaque fois un régal : Gâteau au chocolat vegan – Vidéo – (la cuisine de Jean-Philippe).

Ingrédients :

  • 1 CUP de « lait » végétal (j’ai utilisé du « lait » de soja nature)
  • 1 CàS vinaigre de cidre
  • 3/4 CUP de sucre
  • 1/3 CUP d’huile végétale
  • 1 CàC d’extrait de vanille
  • 1/2 CàC d’extrait d’amande
  • 1 CUP de farine
  • 1/3 CUP de cacao en poudre
  • 1 sachet de levure (si jamais vous aussi vous trouvez que la levure chimique traditionnelle laisse un léger arrière goût dans certaines recettes… je partage ma trouvaille avec vous : j’ai essayé et adopté cette poudre à lever sans phosphate et depuis tout va mieux pour mes papilles :p j’en achète en magasin bio)
  • 1/4 CàC de sel

Comment on fait :

1/ On préchauffe le four à 180°C – 190°C

2 / On mélange les ingrédients liquides dans un bol (lait + huile + extrait de vanille et d’amande + vinaigre de cidre).

3 / On mélange les ingrédients secs dans un autre bol (farine + sucre + sel + cacao + poudre à lever).

4 / On verse le mélange des ingrédients liquides dans le mélange des ingrédients secs, on mélange jusqu’à obtenir une pâte homogène et bien lisse.

5 / On huile (avec un pinceau ou avec les doigts) un moule (en plus de graisser le moule je le farine légèrement). On y verse notre pâte à gâteau et on enfourne pour 25 – 35 minutes environ (on vérifie la cuisson avec un couteau fin, un pic à brochette ou un cure dent qui doit ressortir sec du gâteau).

Et en attendant que notre gâteau soit prêt, on lèche le bol, les spatules et nos doigts puis on fait la vaisselle 😀

Tadam… nous voilà avec un gâteau pas tellement différent des autres si ce n’est qu’il ne contient aucun ingrédient ne faisant de bobo aux animaux… et surtout… il est très bon ! En tout cas nous, on l’aime beaucoup ! Et franchement, la liste des ingrédients n’est pas miraculeuse… on a tous à peu prés ce genre d’ingrédients dans nos placards… donc plus d’excuse pour ne pas essayer 🙂

Joyeux anniversaire à ma Fidouce(4).jpg

J’espère que ce billet acidulé et sucré vous a intéressé et qu’il vous donnera envie de faire des fêtes plus gentilles avec les animaux et la planète… prenez bien soin de vous et de ceux que vous aimez… je vous dis à très bientôt pour de nouvelles aventures 💚💜💛💙

IMG_20170525_100816.jpeg
« Tout vient à point à qui sait attendre » : j’ai trouvé mon moule à gâteau « couronne » à la recyclerie de ma commune ! C’est un ancien moule en métal… je l’adore, j’ai failli en acheté un neuf chez IKEA… mais j’ai décidé de patienter pour essayer de le trouver d’occasion… et celui ci est juste parfait, vieux vintage et charmant comme j’aime 🙂 Acheter d’occasion est aussi une façon de réduire ses déchets et son empreinte carbone 🌱
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s