Non classé·Terre Happy !

[Zéro Déchet] La coupe menstruelle

cup.jpg

Après plusieurs mois de pause (oui oui je suis du genre à faire des pauses… et je l’assume), je reviens trankilou bilou avec un tout nouvel article dans une toute nouvelle rubrique que je nomme joliment « Terre Happy ». Il dormait, comme plein d’autres articles, dans mes brouillons… mais aujourd’hui j’ai décidé de le dépoussiérer un peu pour le partager avec vous 🙂

Vous aviez peut-être déjà entendu parlé d’elle ? La cup féminine est LA grande remplaçante de nos tampons et serviettes hygiéniques jetables. Révolutionnaire n’est ce pas ? Elle est ma partenaire depuis plusieurs cycles et je dois vous avouer que je me demande encore pourquoi je ne l’ai pas acheté plus tôt ! Je suis tellement conquise qu’il faut absolument que je vous en parle 🙂

Pourquoi trouver une alternative aux protections classiques ?

Écologie : Nous le savons tous et toutes, le « réutilisable » est plus écologique que le « jetable ». Une femme utilise plus de 10.000 serviettes hygiéniques, tampons et/ou protège-slips au cours de sa vie… 13 fois par an et 520 fois dans sa vie, une femme a besoin d’une serviette ou d’un tampon. A l’échelle mondiale, cela représente une consommation de 45 milliards par an (Source statistique : Planetoscope). Ça fait un sacré paquet de déchets…  et comme j’ai dernièrement pris conscience que je vivais en colocation sur une seule et même planète avec des milliards d’animaux humains et non-humains (je le savais déjà mais j’avais tendance à l’oublier dans ma vie de tous les jours) alors je veille de plus en plus à mieux respecter les lieux et à nuire le moins possible aux autres. Du moins, j’essaye de faire au mieux… juste histoire que ma fille ne me regarde pas l’air choquée dans 20 ans en me demandant « mais maman, tu étais au courant du réchauffement climatique et de la souffrance animale… alors pourquoi as-tu continué d’y participer ? ». Je ne vais peut-être pas changer le monde, mais je vais au moins changer le regard de ma fille sur mon comportement… et franchement ça me suffit déjà assez  #MontreParLexemple  🙂

Économie : Saviez-vous que les serviettes et/ou tampons nous coutent en moyenne 650€/ an soit 23 500€ pour toute une vie ? Comptez aux alentours de 15 à 30 euros pour une Cup. Ça parait cher au premier abord mais sachez qu’elle est rentabilisée au bout de 6 mois et utilisable pendant au moins 10 ans ! Qui dit mieux ?

Santé : Si comme moi vous ne vous étiez jamais posé la question de ce que pouvait contenir un tampon ou une serviette hygiénique… vous allez tomber de haut en lisant cet article de ConsoGlobeCes substances que nous cachent… les protections intimes (clique) ou encore celui de MetroNewsLes tampons et serviettes hygiéniques « potentiellement toxiques »(clique). Les tampons sont donc fais de coton bourré de pesticides et de produits indésirables… de plus, contrairement à la cup qui « recueille » ce qui doit être évacué… les tampons quant à eux « absorbent » tout… ce qui assèche et irrite la flore vaginale… Honnêtement notre intimité mérite mieux que ça non ? #ChouchouteTaChouchoute (spéciale dédicace à mes lecteurs et lectrices réunionnais(e)s 😀 )

Que faut-il savoir sur la Cup ?

Plusieurs marques : En effet, il existe déjà un très grand choix de marques pour les cups (et donc plusieurs prix). Je ne saurais laquelle vous conseiller puisque je n’ai essayé que la mienne : la NaturCup qui me convient et me satisfait grandement. Si vous souhaitez acheter français vous pouvez opter pour la FleurCup ou celle de chez Lamazuna (boutique écologique : zéro déchet et vegan).

Différentes tailles : Selon les marques, les cup peuvent varier de 2 à 4 tailles. La taille de votre future cup dépend surtout de 3 critères : votre flux, votre âge et/ou le fait que vous ayez déjà accouché par voie basse.

Où l’acheter : vous pouvez facilement l’acheter sur internet ou directement en magasin bio au rayon hygiène.

Utilisation ultra simple : Moi je la mets le matin sous la douche, la retire et la remets le soir sous la douche, du coup je la manipule que sous la douche et ça me va très bien (il est très rare qu’il me faille le faire au cours de la journée, puisque qu’elle est justement conçue pour nous protéger au moins 10-12H, mais tout dépend certainement du flux de chacune). Au début la manipulation peut être un peu compliquée et même douloureuse… mais pas de panique avec de l’entrainement et de la patience ça vient 🙂 Une fois ma période terminée, je la fais bouillir avant de la ranger dans son petit pochon où elle sera bien protégée jusqu’aux prochaines règles. Plutôt simple comme fonctionnement, non ?

12745419_10208919422812822_4824764132449145886_n
Notice d’utilisation de Lamazuna

Que ce soit pour notre planète, notre porte monnaie ou notre santé, on gagne sur tous les plans… alors… qu’est ce qu’on attend pour être heureux… euh… heureuses ?

J’espère que cet article girly-green vous a plus… n’hésitez pas à le partager autour de vous 😉 et je vous dis à très bientôt pour de nouvelles aventures écolo !

Publicités

3 commentaires sur “[Zéro Déchet] La coupe menstruelle

  1. Super article 🙂
    Et oui, il existe une quantité de cups maintenant c’est clair !
    Tu as la Becup disponible en grande surface et la Luneale en pharmacie normalement… sinon, toutes les autres se trouvent très facilement sur internet comme tu le disais.
    Longue vie de cuppeuse à toi en tout cas 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s