Dessert·Goûter·Happy Food !·M!am-M!am·Petit-Déjeuner·Recettes

[M!am-M!am] Pancakes (Sans œufs – sans lait)

Sunset chaser(1).png

Il y a maintenant une bonne dizaine d’années, je quittais mon petit village du Sud de la France pour découvrir les USA ! J’avais 19 ans et j’étais toute excitée à l’idée de fêter mes 20 ans à l’autre bout du monde ! Ma première fois à NYC fait partie de ces souvenirs inoubliables que je veux graver à jamais dans ma mémoire ! Time Square By Night les amis… Damn it ! That was something !!! Quelques jours plus tard, je m’envolais pour la Californie… OUI OUI, la Californie ! Oakland allait être ma nouvelle vie, San Francisco mon terrain d’exploration et une petite tête blonde de 2 ans mon meilleur ami, j’étais Au Pair Girl ! Mon nouveau quotidien était américain… et les pancakes au sirop d’érable et aux myrtilles étaient devenu l’incontournable du week-end ! Alors à chaque fois que je fais des pancakes le matin… c’est un peu comme-ci je remontais le magnéto à ma vie Californienne ! So let’s go back with me fellows !!

Pancakes

Ingrédients secs :

  • 300 g de farine
  • 4 CàS de sucre de canne (très facultatif – si vous avez prévu de les déguster avec de la pâte à tartiner, de la confiture ou du sirop d’érable…)
  • 1/2 CàC de sel (exhausteur de goût naturel)
  • 1 sachet de poudre à lever sans phosphate (ou levure chimique)
  • 1 sachet de sucre vanillé OU 1 gousse de vanille OU 1 CàS de vanille liquide (dans les ingrédients liquides dans ce cas)

Ingrédients liquides :

  • 500 ml de lait* végétal de votre choix (le soja ou l’avoine sont neutres en goût, le lait de coco, noisette ou amande peuvent apporter une touche de gourmandise selon vos envies. Il existe aussi d’autres boissons végétales que je n’ai pas encore goûté : millet, chanvre… il y en a pour tous les goûts et besoins nutritionnels)
  • 1 à 2 CàS de vinaigre de cidre
  • 4 CàS d’huile végétale au goût neutre (tournesol, pépin de raisin, colza, olive douce…)

Comment on fait ?

1/ Dans notre verre doseur on mélange le lait végétal, la vanille liquide et le vinaigre et on laisse reposer le temps de la préparation (le vinaigre fait fermenter et épaissir le lait).

2/ Dans un saladier, on mélange au fouet tous les ingrédients secs.

3/ On verse notre préparation  de « lait + vinaigre » aux ingrédients secs et on mélange jusqu’à obtenir une pâte homogène.

4 / Une fois la pâte bien lisse, on ajoute les 4 CàS d’huile, on mélange bien… notre pâte est prête lorsqu’elle a une texture homogène et lisse.

Cuisson :

1/ On fait chauffer la crêpière/ poêle, et on baisse la température d’un ou 2 crans (selon son feu ou sa plaque) au moment de cuire les pancakes… histoire que les pancakes puissent bien cuire et dorer !

2/ On verse un peu de pâte dans la crêpière/ poêle et lorsque des bulles/ trous se forment sur nos pancakes, on les retourne et on laisse cuire de l’autre coté.

A table !

Les pancakes se mangent traditionnellement au petit déjeuner avec du sirop d’érable et -parfois même- du beurre (pour une version 100% végétale, optez pour de la margarine ou du beurre d’amande), mais vous pouvez également les déguster au goûter et aussi avec de la confiture, de la pâte à tartiner, du sucre, du beurre de cacahuète ou d’amande, de noisette… et même nature !

Astuce : A l’aide d’un entonnoir on transvase notre préparation dans une bouteille en verre ou un récipient hermétique et on garde au réfrigérateur (si vous avez opté pour la gousse de vanille, vous pouvez la laisser macérer dans la pâte).

Douce journée à toutes et à tous 🙂

Recette Pancakes (Version imprimable – PDF)


*Lait = Seules les mammifères femelles (vaches, baleines, humaines, singes, éléphantes, girafes, souris, chattes, chiennes…) produisent du lait. Ce lait est produit par les glandes mammaires lors de naissance du petit et sa composition diffère selon les mammifères afin d’être parfaitement adapté au petit de la mère allaitante. Le lait produit par une femelle est est donc naturellement uniquement destiné à sa ou ses progénitures. Il est produit seulement en cas d’enfantement. C’est pour cela que dans l’industrie laitière les vaches sont inséminées à répétition et ce jusqu’à épuisement afin de produire du lait en continu avant de finir à l’abattoir au bout de 4-6ans (non exploitées, les vaches peuvent vivre 20-25 ans). Leur gestation dure 9 mois et leur veau leur sont retirés systématiquement à la naissance afin que les humains puissent jouir du lait qui leur était destiné. Les vaches sont traites tous les jours 2 fois par jour, même en période de gestation. Une étude a démontré que leur niveau d’épuisement était comparable à 8 heures de marathon par jour, tous les jours, jusqu’à leur mort.

Faisons appel à notre bon sens : le lait d’une vache est le lait maternel de son veau… pas le notre ni celui de nos enfants (animaux mammifères hominidés ou encore primates et plus précisément hominoïdes -singe sans queue-  n’ayant pas de besoin vital à se nourrir de chair animale et encore moins du lait des autres mammifères)… nous n’avons donc rien à gagner de bon à consommer le lait d’un autre animal et bien au contraire, en le consommant nous nous exposons aux risques de mauvais cholestérol, de diabète, de cancer de l’utérus, du sein et de la prostate, d’ostéoporose, d’obésité, d’antibiorésistance… nous participons à la famine dans le monde, au réchauffement climatique et à l’énorme souffrance des vaches laitières qui sont exploitées sans aucune nécessité, de leurs génisses (veaux femelles) qui leur sont retirées et séquestrées dés leur naissance jusqu’à leur première insémination et des veaux mâles qui sont envoyés à l’abattoir car jugé inexploitables (un mâle ne produira jamais de lait… donc il ne sert à rien, alors les lobbies nous disent « bravo le veau » et nous invitent à nous régaler de sa petite dépouille découpée et mijotée dans le lait de sa mère : Blanquette de veau #LePognonD’abord #UnCadavreDansMonAssiette). Idem pour les chèvres, les juments et les brebis  : Leur lait est naturellement destiné à leur petit… pas aux humains 🙂

-> Le « lait de soja » et tous les autres « laits végétaux » ne sont donc pas des « laits »… mais des « jus » aux apparences de lait et ils remplacent parfaitement et même mieux (sans cholestérol, riche en minéraux et en fibres…) le lait maternel des vaches, brebis, chèvres ou juments.

Si après avoir lu ces quelques lignes informatives sur le lait, vous souhaitez en apprendre d’avantage, vous pouvez :

  • Aller à la pêche aux recettes végétales sur :  www.vegemiam.fr OU tout simplement en tapant « recette vegan » dans la barre de recherche Google 🙂
  • Visiter (et même « liker ») la page facebook IamVegan.tv qui diffuse régulièrement des interviews d’activistes de tous horizons (bloggers, avocats, juges, philosophes, écrivains, écologistes, médecins nutritionnistes, journalistes…) qui apportent des arguments et des réponses pertinentes en faveur d’une alimentation végétale et d’un mode de vie vegan.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s