Réflexion & Pensée

[Végéta*isme] Pourquoi végétaliser son alimentation ?

1

Le végéta*isme n’est pas une religion, ni un régime à la mode ni une lubie hippie ou une préoccupation de petits bourgeois prout-prout (j’dis ça parce que je n’en suis pas une). Le végéta*isme est une alimentation qu’on adopte consciemment par altruisme pour les humains qu’on affame dans le monde à cause de notre consommation de viande (et autres produits animaux), la planète qui se réchauffe dangereusement et les 60 milliards d’êtres sensibles que nous procréons, enfermons et massacrons chaque année sans aucune nécessité et dans l’indifférence la plus totale : les animaux.

Sans vouloir offenser qui que ce soit (j’ai été moi même carniste sans le savoir, te jeter la pierre n’est donc pas mon intention), je pense que l’alimentation carnée n’est pas un choix personnel que chacun devrait accepter et respecter, ni une norme qui doit perdurer.

En ouvrant mon esprit de manière objective à la question morale de la « viande », j’ai accepté le fait que je n’avais aucun besoin physiologique à consommer la chair des animaux. En effet, je vis, comme vous, dans une partie du globe et à une époque où il est très facile de trouver tous les nutriments nécessaires à ma santé dans les végétaux, tout en me régalant autant qu’avant (à ma grande surprise) !

Toutes mes recherches m’ont amené à la conclusion suivante : à part le goût, il n’y a rien de bon dans la viande, les poissons et les laitages !

# Famine : Notre consommation de viande et de produits animaux a un impact très négatif sur les populations défavorisées. Les céréales cultivées dans certains pays d’Afrique et d’Amérique Latine sont destinées à nourrir le bétail des pays développés plutôt que les populations locales affamées. Autrement dit, on leur enlève le pain de la bouche… En réduisant voire en éliminant la viande et les laitages de notre alimentation, nous aurions un partage des ressources alimentaires plus équitable…

famineBD1

# Écologique : L’élevage pour la viande, les produits laitiers et les œufs épuise et souille les ressources en eau douce de notre seule, unique et irremplaçable Planète, émet plus de gaz à effet de serre que tous les transports réunis, représente 80% de la déforestation en Amazonie, etc. Adopter une alimentation 100% végétale est LE geste individuel le plus significatif et le plus efficace pour limiter le réchauffement climatique et protéger notre Planète… autrement dit, je NE pouvais PAS me prétendre « écolo » en ayant une alimentation carnée et lactée (source : Cowspiracy, le documentaire que tout écolo qui se respecte devrait avoir vu). Un végéta*ien en voiture pollue moins qu’un omnivore à vélo (source L214)… donc si par souci écologique tu prends les transports en commun plutôt que la voiture, des douches plutôt que des bains, des sacs réutilisables plutôt que des jetables, etc. mais que tu manges de la viande et des laitages, c’est un peu comme dévorer un menu Maxi Best Of et un Sunday caramel juste après un footing… Tes efforts sont au final anéantis, dommage non ?! Attention, je ne dis pas que les gestes « écolos » ne servent à rien, j’informe juste que l’alimentation lacto-carnée est tellement polluante qu’il en devient incohérent de se soucier de la Planète tout en continuant à manger de la viande et des laitages sans se poser de question !

effet-de-serre-fonction-alimentation-600x450.png

# Les animaux souffrent et ne veulent pas être tués : Tous les animaux, humains et non humains -sans exception– perçoivent grâce à leur nocicepteurs les sensations agréables (caresses, gestes tendres) mais aussi les sensations désagréables (brûlures, coups, gestes agressifs et brusques, mutilations), ils sont sensibles à leur environnement, confort et espace, sont capables de donner, recevoir de l’affection et créer des liens, peuvent exprimer consciemment leurs émotions (la peur, le stress, la tristesse, la colère, la joie, l’amour, l’excitation…) communiquer et se montrer empathiques. Comme nous, ils recherchent le bien-être et veulent éviter la souffrance, l’enfermement et la mort. Les animaux sont donc des individus conscients et sensibles* que nous oppressons, maltraitons et tuons volontairement sans aucune justification valable. Nous sommes 7 milliards d’humains et tuons 140 milliards d’animaux chaque année, par « justesse » grammaticale, nous n’appelons pas cela un « génocide » mais un « zoocide », seul le nom change, mais de par l’injustice et la souffrance engendrées le massacre est similaire. Je suis donc au regret de vous apprendre que nous sommes naïvement et massivement en train de participer à un holocauste**. Refuser de manger les animaux est donc un choix très concret pour démontrer mon opposition à la cruauté et à l’extermination des animaux non-humains sous prétexte que ce ne sont QUE des animaux (pour les Nazis, les juifs n’étaient QUE des juifs et pour les maîtres d’esclaves, les noirs n’étaient QUE des noirs… ce serait idiot de l’oublier et de refaire les mêmes erreurs). 

  *Depuis le 28 Janvier 2015, l’animal est désormais reconnu comme un « être vivant doué de sensibilité » dans le Code civil (nouvel article 515-14) et n’est plus considéré comme un bien meuble (article 528).

** holocauste : Massacre, grande destruction de personnes, de choses, inspirés par une idéologie… l’Holocauste juif prend une majuscule. (Source : Larousse).

12513941_10154000241039757_46713823444351505_o

# La santé physique : De plus en plus d’études scientifiques dénoncent les méfaits de la viande et des laitages sur notre organisme. La plupart des viandes et laitages contiennent des antibiotiques ainsi que des pesticides et les poissons contiennent du mercure et autres métaux lourds qui peuvent être très nocifs notamment chez la femme enceinte et les enfants. Une alimentation végétale équilibrée aide fortement à réduire voire éliminer le mauvais cholestérol de son organisme, les risques de diabète, d’hyper-tension artérielle, de certains cancers, de surpoids et d’ostéoporose. Le premier effet que j’ai ressenti en arrêtant la viande et les produits laitiers a été la sensation de légèreté et de tonus. J’avais peur d’avoir une perte d’énergie et à ma grande surprise c’est le contraire qui s’est produit ! Le végétalisme est le régime alimentaire normal de l’humain (Darwin, Einstein, Pythagore et pleins d’autres, l’affirment) ! De plus, nous tremblons à chaque annonce de cas de vache folle, de grippe aviaire ou porcine, d’escherichia coli, etc. En arrêtant l’élevage et la pêche, nous éliminons aussi tous les risques sanitaires qui y sont liés !

Pyramide-alimentation.png
Cette pyramide alimentaire peut vous aider à équilibrer vos repas au quotidien

5 alternatives au lait pour faire le plein de calcium.png

fiche-laits-vegetaux.png
Les laits végétaux sont divers et variés tant en goût qu’en bienfaits

# La santé morale : En consommant de manière plus réfléchie et plus éthique je ne suis plus un simple « consommateur » mais un « consom-acteur ». Je change d’abord chez moi ce que je souhaite voir changer chez les autres pour (me) prouver que c’est possible en espérant qu’on m’emboite le pas, comme j’ai moi même emboité le pas à d’autres. En consommant 100% végétal, je protège notre planète, je sauve des vies humaines et animales, je préserve ma santé et je transmet à mon enfant des valeurs morales solides et cohérentes (enseigner à ma fille le partage et le respect des humains, des animaux et de la planète mais lui servir un animal mort à son repas sachant que ce morceau de viande affame les enfants du tiers monde, détruit la planète et tue un animal qui ne voulait pas mourir… c’est incohérent).

poulet_conso.jpg

J’ai arrêté de manger les animaux par empathie face à leur souffrance et leur refus de mourir. Puis, en me documentant j’ai pris connaissance du carnisme et du spécisme, mais aussi de la famine dans le monde liée à notre consommation de viande et de laitage, de la pollution des sols, des eaux et de l’air… Toutes ses « découvertes » ont donné une autre dimension à ma démarche et m’ont amené à repenser ma façon de vivre par altruisme et civisme pour les humains et les animaux. Je n’en suis qu’aux balbutiements de mon véganisme, je tâtonne mais j’essaye de faire au mieux, j’avance doucement mais surement vers un mode de vie plus éthique. A chacun son rythme et à chacun son degré de conscience, l’essentiel est de reconnaitre ses erreurs, de vouloir s’améliorer et d’évoluer. Cela s’appelle « être humain » !

Comme je l’ai expliqué dans mon billet « Ce jour où ta conscience te gifle et t’empêche de dormir », j’ai juste pris conscience d’une injustice et je souhaite ne plus y participer, ou plutôt limiter du mieux possible ma participation, voilà tout…

« Si tu sens que tu n’as pas ta place dans ce monde, c’est parce que tu es ici pour en créer un nouveau » – Jocelyn Daher –

Aller plus loin et se documenter en vidéo :

Quand la boucherie, le monde pleure – Data Gueule

– Spécisme : Éthique animale- Le spécisme

Terriens (earthlings)

– « Le discours le plus important de votre vie » Gary Yourovsky

-Carnisme : « Beyond Carnism and irrational » (VO anglais non sous-titré) // « Présentation du carnisme » Melanie Joy, professeur et chercheuse en psychologie sociale

– Famine : Comment nourrir tout le monde ? et « Viande : les liens directs entre consommation et faim dans le monde »

– Écologie : film documentaire COWSPIRACY

Aller plus loin et se documenter en lecture :

« Libération animale » de Peter Singer

« Antispéciste » d’Aymeric Caron

« No Steak » d’Aymeric Caron

« Voir son steak comme un animal mort » de Martin Gibert

« Plaidoyer pour les animaux » de Matthieu Ricard

« Faut-il manger les animaux » de Jonathan Safran Foer

« Le rapport Campbell » (La plus vaste étude internationale à ce jour sur la nutrition)

En parler avec les enfants :

« Ne nous mangez pas, vivre en respectant les animaux » de Ruby Roth (à partir de 3-4 ans)

« Vegan is love, avoir du coeur et agir » de Ruby Roth (à partir de 3-4 ans)

Pitaya Magazine (Magazine en ligne et gratuit !)

4 commentaires sur “[Végéta*isme] Pourquoi végétaliser son alimentation ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s